Entraves à la liberté d’information et de réunion dans l’académie : des malentendus, selon l’Administration durant le CTA du 3 juin

jeudi 4 juin 2015
par Snes S3 MBV

Alerté par des collègues qui étaient confrontés à des refus inédits et inacceptables de transmettre des informations en direction des parents et d’organiser des réunions sur la réforme des collèges de la part de C/E, confortés par des directions départementales, le SNES-FSU avec l’intersyndicale a interpellé les autorités académiques, d’abord dans l’Essonne et le Val d’Oise, puis à l’échelon académique.

Lors du CTA, le Recteur a demandé des précisions sur les situations concernées afin de faire paraître qu’il n’y était pour rien. Au final, l’Administration a affirmé qu’il s’agissait de malentendus, localisés, et qu’en aucun cas, il n’était question d’interdire des réunions syndicales et de parents.

Concernant les entraves mises à la circulation d’informations en direction des parents, l’Administration a prétendu découvrir l’usage établi, qu’aucun texte n’interdit, de diffusion de documents, sous pli cacheté, par le biais des élèves. Et, là aussi, elle n’envisage pas remettre en question une pratique installée, son souci, a-t-elle dit, étant de veiller à ce que les établissements ne deviennent pas des « forums politiques ».

Le travail d’information et le débat, en toute indépendance et en dehors de toute instrumentalisation politicienne, qu’appelle de ses voeux la communauté éducative peut donc être conduit.

Le SNES-FSU appelle les collègues à nous saisir de toute forme de pression et d’entrave pour que nous intervenions.


Documents joints

PDF - 126.2 ko
PDF - 126.2 ko

Derniers articles publiés