Yvelines : Mobilisation des établissements du Mantois en lutte, lors de la venue de Madame la Ministre à Magnanville

lundi 30 mars 2015
par Snes S2 Yvelines

Plus d’une soixantaine de collègues et de parents d’élèves représentants des établissements du Mantois se sont rassemblés à Magnanville de 19h30 à 21h30 mercredi 18/03 : il s’agissait d’interpeller Madame la Ministre de l’Education Nationale à l’occasion d’une visite privée (Mme Najat Vallaud-Belkacem venait soutenir la candidate PS aux élections départementales).

Objet de toutes les attentions avant et pendant l’arrivée de Mme la Ministre, les manifestants ont été totalement ignorés pendant plus de 20 minutes par ceux qui avaient promis une rencontre avec le cabinet de la Ministre.

La délégation composée de représentants des établissements du Mantois a finalement été reçue à 21h30.

Les représentants (parents et personnels) du Clg Les Plaisances de Mantes la ville, du Clg Gallée de Limay, du Collège Chénier de Mantes la Jolie, du LGT Saint-Exupéry de mantes la jolie, du LPO Rostand de Mantes la jolie, de l’IUT de Mantes la jolie, accompagnés de représentants FSU et FCPE ont été reçus pendant un peu moins d’une heure par M ERIC TOURNIER, conseiller de Madame la Ministre. La délégation a fait une déclaration préalable (cf. en PJ) qui posait clairement des questions politiques qui peuvent se résumer ainsi : le Gouvernement, le Ministère portent-ils autant d’attention sur les quartiers que compte la région Mantaise qu’ils veulent bien le dire ? Nos dirigeants politiques reconnaissent-ils un même droit à l’éducation sur tout le territoire ? Pourquoi ne pas compenser la difficulté scolaire par les moyens supplémentaires que réclament équipes éducatives et usagers ?

Aucune réponse politique n’a été faite par notre interlocuteur si ce n’est de dire que la politique actuelle (création de poste) était en rupture totale avec la présidence précédente. Force est de constater que Monsieur le Conseiller de Madame la Ministre s’est ensuite borné à une analyse technique, renvoyant les décisions au Recteur, au DASEN, aux chefs d’établissements, promettant que le dialogue n’était pas terminé.

La description qu’ont fait à tour de rôle les représentants des personnels et des parents d’élèves de la situation de leur établissement respectif (et d’établissements absents de la table ronde mais néanmoins en difficulté comme le CLG de Gargenville et le CLG Cézanne de Mantes) a été, par contre, édifiant : de la 6e au supérieur, la région Mantaise est clairement délaissée (voir tract distribué qui récapitule de façon non exhaustive les difficultés, établissement par établissement).

Face à ces non-réponses, la délégation a décidé de demander une audience commune auprès du DASEN des Yvelines pour obtenir les réponses concrètes.

Ils invitent toutes les communautés éducatives à dresser la liste exhaustive des difficultés qu’ils rencontrent et à cesser le travail une heure en signe de soutien à la délégation le jour où celle-ci sera reçue par le DASEN.


Documents joints

Déclaration
Déclaration
Trat FSU
Trat FSU

Derniers articles publiés