Quantcast

Lycée des 7 Mares : tous mobilisés pour préserver la série STMG « Remplir ou ne pas remplir »…voilà la politique éducative !

vendredi 13 décembre 2013
par  Snes S2 Yvelines

Suite à la proposition du recteur de supprimer la filière STMG au lycée des 7 Mares de Maurepas (78) à la rentrée prochaine, une délégation forte de 150 élèves et anciens élèves, de 10 enseignants et de parents d’élèves s’est rendue, mardi 10 décembre 2013 à 11h, devant le rectorat de Versailles pour manifester son mécontentement.
Sans débordement aucun, les élèves ont usé de leurs voix pour signifier que cette série avait toute sa place au lycée des 7 mares et qu’ils tenaient à ce que le rectorat revienne sur sa position.

Un groupe de 5 personnes (trois représentants des enseignants de la liste FSU, un parent d’élève représentant la FCPE et un élève, vice-président du CVL) a ensuite été reçu en audience à 12h par deux représentantes du recteur.
Deux logiques s’opposent.
L’une, comptable, qui argumente sur le fait que les familles et les élèves choisissent de moins en moins cette filière et que les effectifs baissent. Il faut donc créer davantage de classes de filières générales plus demandées (L ; ES ; S) et réduire le nombre de classes de la filière STMG « qu’on ne remplit pas » (35 élèves étant devenu la norme pour le rectorat !).
L’autre plus pédagogique et humaine, exposée par les représentants du lycée des 7 Mares durant l’audience et qui consiste à dire que si les effectifs de ces classes sont moins chargés (23 élèves en 1° STMG et 35 en terminales cette année au lycée… !), si les classes ne sont pas « remplies », c’est tout bénéfice pour les élèves car la pédagogie et les relations humaines seront facilitées.
Cet argument ne semble pas essentiel…
La présence d’options rares (musique et EPS) dans notre établissement permet aux élèves de STMG, dans ces enseignements qui réunissent élèves des séries technologiques et générales, de trouver des voies de réussite voire d’excellence. Ces options n’existent pas dans les établissements environnants et ces élèves ne retrouveront pas l’équivalent. Pour certains, dans ces conditions, réussir son baccalauréat sera plus difficile.
Cet argument non plus n’interpelle pas le rectorat…
Quant à la mixité sociale, qui existe réellement au lycée des 7 mares, elle sera bien fragilisée par la suppression de la série STMG, plus largement fréquentée, toutes les statistiques le montrent, par des élèves issus des catégories socioprofessionnelles les moins favorisées…
Cet argument, le rectorat refuse aussi de l’entendre …
Et même si on nous a répété à l’envi que notre établissement était solide, que l’excellent travail des enseignants était connu du rectorat, l’objectif semble bien d’imposer au lycée des 7 Mares un autre modèle de lycée, de plus en plus « général », de moins en moins diversifié, somme toute appauvri, à rebours de ce qui a été construit depuis des années pour favoriser la réussite de tous nos élèves, sans exclusive

Malgré tout, nous restons tous fortement mobilisés. Les élèves, les parents et les enseignants continuent d’organiser la riposte en alertant les politiques et les médias pour dénoncer ce qui ressemble au démantèlement des filières technologiques, pourtant voie de réussite pour bon nombre d’élèves.

Signez la pétition pour sauver la série STMG et défendre le lycée des Sept Mares : Cliquez ici


Articles de la rubrique