Quantcast

Stage syndical jeudi 17 janvier co-psy et DCIO : Decentralisation aux régions : le Ministère et le gouvernement sabordent le service public d’orientation de l’Education

mercredi 5 décembre 2012
par  Snes S3 MRP

POUR VOUS INFORMER, POUR DÉBATTRE, POUR DÉFENDRE LE SERVICE PUBLIC DE L’ORIENTATION DE L’EDUCATION !

Stage du 17 janvier : programme et modalités d’inscription

Stage syndical co-psy - DCIO

LA DECENTRALISATION VERS LES REGIONS :
NON AU SABORDAGE DU SERVICE PUBLIC D’ORIENTATION

Jeudi 17 janvier de 9h 30 à 16 h 30
À la section académique du SNES
3, rue Guy Gouyon du Verger—9411 Arcueil cedex
(métro Arcueil Cachan)

Le Gouvernement Ayrault a signé le 12 septembre dernier une Déclaration commune avec l’Association des Régions de France qui vise à confier :

  • les missions des personnels d’orientation aux Régions, tout en maintenant provisoirement leur statut de personnels d’Etat.
  • l’élaboration de la carte des formations professionnelles (développement de l’apprentissage et implantation des formations dans les lycées professionnels)

Le Ministre Vincent Peillon a, depuis sa prise de fonction, multiplié les déclarations sur la décentralisation du Service public d’orientation qui disparaîtrait de la future Loi de programmation, dont le projet doit être présenté en janvier en Conseil des Ministres.
Dans le même temps, dans les académies et en particulier celle de Versailles, les fermetures et fusions de CIO se multiplient en toute opacité, sans consultation des personnels dans les CIO ni de leurs élus dans les instances académiques. Les Conseils généraux (notamment celui du Val d’Oise) refusent de continuer à financer un nombre important de CIO départementaux (diminution drastique des budgets et/ou fermeture de CIO) .

Le Service public est ainsi attaqué de toutes parts et petit à petit dépecé.

Les conséquences pour les personnels, pour les jeunes et pour l’existence même du Service public d’Education sont extrêmement graves.

  • Pour les personnels : c’est la fin de leur ancrage dans les établissements scolaires et les CIO et la disparition de la spécificité de leur métier.

- Pour les jeunes : ils vont perdre un milieu (CIO) d’information, de médiation et de conseils sur la scolarité et l’orientation. Ils vont être soumis à l’employabilité immédiate et conjoncturelle dans un bassin, objectif recherché par les Régions.

- Pour les équipes dans les établissements : elles vont perdre un interlocuteur (CIO et SAIO) capables de leur donner des informations statistiques et des analyses sur les suivis de cohortes dans le district et sur le devenir des lycéens dans le Supérieur. La dénaturation des missions des enseignants va s’accélérer (glissement de plus en plus prononcé des missions d’orientation)

- Pour le Service public : la conception et l’implantation d’un service public dont le maillage s’étend sur tous les territoires afin de répondre aux besoins et lutter contre les inégalités et disparaissent (CIO remplacés par de grosses structures multimodales).

Le SNES combat résolument l’ensemble de cette politique. Il ne cesse de multiplier les interventions et les actions, seul ou dans un cadre intersyndical.

Pour vous informer, pour débattre, pour défendre le service public d’orientation de l’Education :
Venez nombreux au stage !