Essonne : bilan du CTPD suppressions/créations de postes

mardi 5 avril 2011
par Snes S2 Essonne

Les représentants du SNES au Comité technique paritaire départemental ont bataillé ferme, lors du groupe de travail préparatoire et lors du CTPD lui-même, pour faire revenir l’Administration sur un certain nombre de suppressions de postes, de non-créations, et pour obtenir un minimum de transparence dans les débats.

Ainsi, à notre initiative, les représentants syndicaux ont boycotté le premier CTPD, qui aurait dû se tenir le 24 mars. L’administration n’avait pas fourni la liste des supports stagiaires : de fait, les collègues désirant muter étaient conduits à formuler des vœux sur des postes vacants, qui, au bout du compte, risquaient de ne pas l’être, puisque réservés à un stagiaire !

A la suite de ce boycott, l’administration a daigné publier une liste des postes potentiellement réservés aux stagiaires (http://www.ac-versailles.fr/public/... ). Cette liste pourrait connaître quelques ajustements, mais elle a le mérite d’exister grâce à notre action ; elle rend ainsi moins opaque un mouvement de mutations qui s’annonce pourtant contraint en raison des nombreuses suppressions de postes.

La combativité des représentants du SNES a conduit l’administration à revenir sur un certain nombre de ses décisions initiales. Lors du groupe de travail qui s’est tenu le 17 mars comme lors du CTP qui, après le boycott, s’est finalement tenu le 29 mars, les représentants du SNES ont revu toutes les situations, établissement par établissement. Finalement, après de longues heures de discussions (le groupe de travail a duré 6 heures tout comme le CTPD), la balance entre les suppressions et les créations est négative de 95 postes, alors qu’elle aurait initialement dû l’être à hauteur de 102 postes.

Sept postes ont donc été créés ou sauvés, ce qui, dans le contexte actuel, est loin d’être négligeable.

Ces postes sont les suivants :

  • Un poste d’Arts plastiques au collège Louise Michel, à Corbeil (création)
  • Un poste de Technologie au collège d’Olainville (création)
  • Un poste de Lettres Classiques au collège les Pyramides, à Evry (création)
  • Un poste de SVT au collège La Tuilerie, à Saint Germain les Corbeil (création)
  • Un poste d’anglais, au lycée Einstein, à Sainte Geneviève des Bois (mesure de carte scolaire annulée)
  • Un poste d’EPS au lycée Monge, à Savigny (création)
  • Un poste de SES au lycée Camille Claudel, à Palaiseau (création)

Les représentants du CTPD ont aussi obtenu que les mesures de carte scolaire liées à la réforme de la voie technologique soient visées lors d’un groupe de travail au niveau académique.

Nous remercions les sections locales qui, en nous transmettant leurs motions présentées au CA, les TRMD, les répartitions de l’enveloppe horaire, nous ont permis d’intervenir efficacement lors de ce CTPD.

Vous trouverez en pièce jointe la déclaration explicitant les raisons du boycott du premier CTPD, et la déclaration préalable faite par les représentants de la FSU lors du CTPD du 29 mars.

Nicolas Morvan (SNES FSU), Jean Baptiste Hutasse (SNES FSU), Sophie Vénétitay (SNES FSU), Marie Chardonnet (SNES FSU), Isabel Sanchez (SNES FSU) Dominique Parville (SNEP FSU) et Alain Goiny (Secrétaire départemental de la FSU 91), représentants de la FSU au Comité technique paritaire départemental de l’Essonne.


Documents joints

Déclaration intersyndicale boycott CTPD (...)
Déclaration intersyndicale boycott CTPD (...)
Déclaration FSU CTPD 29 mars
Déclaration FSU CTPD 29 mars

Derniers articles publiés