Dispositif académique d’accueil, d’accompagnement et de formation des néo-titulaires

Vos conditions de service, votre formation, votre affectation...
dimanche 31 août 2008
par  Snes S3 MRP

Le dispositif d’accueil, de formation et d’accompagnement des titulaires 1ere année concerne tous les enseignants et CPE, stagiaires l’an passé, titularisés, dans le cadre de leur première affectation, au 1 septembre 2008, sortant d’IUFM.

Si ce dispositif répond dans ces principes à la nécessité d’une entrée progressive dans le métier et d’un allongement de la formation au-delà de la seule année de stage pour permettre aux jeunes enseignants d’embrasser les exigences et la complexité du métier, il est grevé par deux lourdes hypothèques : la faiblesse des moyens qui y sont consacrés et la conception régressive du métier qui sous-tend la formation.

Quatre axes le structurent :

a) Votre service :

L’allongement de la durée du stage à l’IUFM passé de 4/6 h à 8h donne droit aux titulaires 1ere année à un crédit formation de 2h par semaine (soit 72 h par année). Alors que, dans d’autres académies, cette mesure s’est traduite par un allègement de 2 h, dans l’académie de Versailles, ce dernier n’est que d’une heure et correspond le plus souvent à une heure supplémentaire qu’à une décharge de service. CPE et documentaliste n’ont pas droit à l’allégement de service, ce qui, pour nous, est inacceptable.

Tromperie sur la marchandise : en raison des impératifs de gestion et dans le but de faire absorber les heures supplémentaires, le Recteur vient de décider que la référence du maximum de service resterait de 18 h pour un certifié néo-titulaire et de 15 h pour un agrégé néo-titulaire.

Cela signifie que l’Administration se réserve le droit de vous imposer jusqu’à deux heures supplémentaires , 17h plus 2HS pour un certifié et 14h plus 2HS pour un agrégé.

b) Votre formation :

Défini par le cahier des charges de la formation des maîtres, elle doit comprendre 4 semaines lors de la première année de titulaire (T1) et 2 semaines lors de la deuxième (T2).

Les modalités retenues par le Recteur pour la mettre en œuvre sont celles d’un :

=> stage filé tous les quinze jours pour lequel les chefs d’établissements doivent vous libérer une demi-journée dans votre emploi du temps (voirtableau). Un plan de formation précisant le contenu de ces demi-journées qui doivent alterner formation à caractère disciplinaire et didactique et formation de type transversal (orientation, gestion des conflits…) doit vous être remis lors de la journée d’accueil académique (voir tableau).

=> Regroupement de 15 jours en juin pour établir un bilan de la formation

Sans abaissement significatif de la charge de travail, en raison de l’insuffisance de l’allègement de service, ces formations, dans une année où tout est à faire, risquent d’être vécues comme un poids supplémentaire.
Les contenus de formation proposés seront déterminants : en l’état, le Rectorat n’a communiqué aucune information à ce sujet. Répondront-ils à vos besoins en vous procurant les outils et les moyens de réfléchir collectivement à la mise en oeuvre des programmes, à la réalisation de vos cours et évaluations… ? Ou s’agira-t-il de séances se contentant de reprendre des prescriptions officielles et d’asséner un certain nombre d’orientations contestées par l’ensemble de la profession : déclinaison du socle commun comme panacée universelle, acculturation à davantage de polyvalence (orientation…) ?

c) L’accompagnement :

Un enseignant expérimenté doit être désigné par votre chef d’établissement en accord avec l’Inspecteur chargé du suivi du bassin d’Education comme pair référent afin de vous accueillir et vous aider, de répondre à vous questions… durant l’année. Il ne s’agit, en aucun cas, d’un tuteur ou d’un conseiller pédagogique.

Cette mission doit reposer sur le volontariat. Les conditions de sa mise en place sont davantage marquées par le souci de réaliser des économies que de réellement faciliter l’accompagnement : trois néo-titulaires pour un pair référent qui percevra 15 HSE et qui ne se situera pas forcément dans votre établissement.

d) Votre affectation :

Dans le but d’améliorer les conditions d’entrer le métier (installation professionnelle, accès aux formations…), le Recteur a donné une priorité absolue pour les affectations à l’année aux néo-recrutés affectés à l’intra sur ZR. Pour 70% d’entre vous, vous avez pu connaître votre poste à l’année à la fin du mois de juillet.
Cette mesure est, cependant, une manœuvre de diversion pour occulter l’ampleur des dégradations des conditions d’emploi (65% des néo-titulaires nommés sur ZR cette année, conséquence de la destruction massive d’emplois et record absolu ; plus de la moitié des TZR néo-titulaires sur des services partagés, certains en SEGPA…). Elle dispense le Recteur comme le Ministre de mesures qui répondent aux conditions qu’exige l’entrée dans le métier (abaissement significatif de la charge de travail) et que réclame l’amélioration de la situation de l’ensemble des personnels (implantation de postes dans les établissements, respect des garanties collectives).


Documents joints

Journée d'accueil académique par départements
1/2 journée à libérer dans l'emploi du temps par (...)