Quantcast

communiqué intersyndical

rassemblement du 2 avril à Versailles
mardi 1er avril 2008
par  Snes S3 JJD

COMMUNIQUE DE PRESSE
SNES, SNEP, CGT, SNALC, SNCL, FO, SUD
Académie de Versailles

LE 2 AVRIL : RASSEMBLEMENT UNITAIRE AVEC LES PARENTS D’ELEVES

texte format pdf

L’Académie de Versailles subit pour la rentrée 2008 un nombre très élevé de suppressions de postes dans les collèges et lycées d’enseignement général : près de 300 dans les Yvelines, plus de 250 dans l’Essonne, près de 200 dans les Hauts-de-Seine et le Val d’Oise. Au total, ce sont donc près de 1000 postes qui disparaîtront dans les lycées et collèges de l’Académie.
En lycée professionnel la généralisation forcée des bac professionnels en 3 ans (36% pour la rentrée 2008) entraîne la disparition de nombreux BEP et une réduction du volant horaire de formation pour les élèves.

Les conditions d’enseignement s’en trouveront partout lourdement dégradées : augmentation des effectifs par classe, suppression des dédoublements, des groupes de besoin, des dispositifs d’aide, suppressions d’options, notamment en lycée : c’est un véritable renoncement à une formation de qualité pour tous les élèves.

En particulier, la transformation de 302 emplois en heures supplémentaires (HSA) pour l’académie de Versailles amplifie les suppressions de postes et conduit à une nette dégradation des conditions de travail des enseignants. L’Administration a d’ailleurs montré, lors des CTP, la volonté manifeste d’imposer coûte que coûte des heures supplémentaires en très grand nombre qui vont bien au-delà des nécessités d’organisation des services et dépassent très largement ce qu’il est possible d’assurer sans porter atteinte à la qualité du service public d’éducation.

Dans le cadre de la RGPP (révision générale des politiques publiques), de nouvelles suppressions sont programmées, de l’ordre de 20.000 emplois par an dans l’Education Nationale. Comment supprimer autant d’emplois sans toucher au cœur du système éducatif, aux horaires élèves, aux conditions de service des enseignants et à leur statut, à la nature même des enseignements ?

C’est bien l’objectif assigné au rapport Pochard dont les conclusions doivent servir de base aux annonces de Darcos en mai (Livre blanc).

Face à cette situation gravissime, la mobilisation s’est amorcée dès le mois de février dans de nombreux établissements de l’académie de Versailles et s’est encore amplifiée ces dernières semaines, sous des formes très diverses (grèves, occupations, blocages, etc.) le plus souvent en lien avec les parents d’élèves.

L’ensemble des organisations syndicales signataires (SNES, SNEP, CGT, SNALC, SNCL, FO, SUD) appellent à poursuivre et élargir la mobilisation. Elles se joignent à la FCPE pour appeler l’ensemble des personnels à faire converger leurs revendications contre les suppressions massives de postes et pour un collectif budgétaire en se rassemblant massivement devant le Rectorat de Versailles le mercredi 2 avril à 15h.


  • le Snasub Fsu (personnels administratifs) appelle au rassemblement sur ses revendications propres
  • le Sgen-Cfdt appelle au rassemblement mais n’est pas signataire du communiqué commun en raison de la mention faite sur le rapport Pochard. Il est apparu indispensable au Snes, comme de manière unanime aux autres organisations signataires ) que cette mention soit maintenue.

Documents joints

Communiqué 2 avril