Quantcast

Grève le vendredi 15 février

SnesVersailles 5 février 2008
lundi 4 février 2008
par  Snes S3 JJD

Pour le second degré en Région Parisienne Statuts Rentrée 2008 Service public Salaires Retraites

Grève le Vendredi 15 février


Manifestation

14h en direction du Ministère
Place Edmond Rostand RER Luxembourg

la publication complète

la rentrée 2008

le rapport pochard

  • Grogne des fonctionnaires, malaise des enseignants... les médias ont des mots qui escamotent à dessein la réalité.
  • Depuis six mois, les fonctionnaires ne grognent pas, ils s’opposent au gel de leurs salaires et se révoltent contre la perte du pouvoir d’achat.
  • Les enseignants, décrits comme les gardiens d’un temple qui craque sous le poids des inégalités et de l’échec scolaire, comme les mauvais soutiers d’un navire en perdition..., voient venir de loin les mesures que Sarkozy, Fillon et Darcos vont présenter dans la foulée de la publication du Rapport Pochard : belle continuité, en effet, d’Allègre aux premières fuites du rapport de la commission « sur l’évolution du métier d’enseignant », en passant par la Lettre aux Éducateurs de Sarkozy et le rapport Thélot : mérite, individualisation, autonomie, annualisation, flexibilité, contractualisation, bivalence, allègements des horaires et rationalisation des formations...
  • Tout ce petit monde politique baigne dans la même conception de la gestion des services publics, et de l’Éducation en particulier : une Éducation nationale qui serait en concurrence « libre et non faussée » avec le secteur privé , et où chaque établissement devrait jouir de la plus grande autonomie, managé pour de vrai, attractif, performant... Quant aux statuts, ils deviennent des « carcans » : ils « paralysent ».
  • L’inscription dans le marbre de la Révision Générale des Politiques Publiques de la réduction du nombre de fonctionnaires frappera plus que tous les autres secteurs celui de l’Éducation nationale qui doit supprimer 80 000 emplois de 2009 à 2012 alors que depuis cinq ans les recrutements ont baissé de 56 % !
  • Pour arriver à supprimer autant d’emplois, il faut toucher au cœur du système , à nos services, aux horaires élèves, à la nature même de nos enseignements, bref appliquer la prescription de l’ordonnance du Dr Fillon « moins de services, moins de personnels, moins d’État sur le territoire » !

La rentrée 2008 qui se prépare dans les établissements s’inscrit délibérément dans ces choix. Au bout du compte, concurrence et atomisation vont gangrener l’École. Dans le Supérieur, la loi Pécresse impulse la même orientation.

Nous nous trouvons aujourd’hui à la croisée des chemins . Face à un pouvoir qui a enclenché une mécanique conduisant au dynamitage de la Fonction publique et à l’éclatement du Service public, l’effondrement de la cote de popularité de l’exécutif peut rassurer... mais seule notre mobilisation peut le faire reculer. Il faut améliorer l’École , pas la liquider. Nous avons des propositions à faire valoir.

Pour nos trois sections académiques, la préparation de la rentrée 2008 dans les établissements, la publication du « Livre Vert » dont le Gouvernement doit tirer un « Livre Blanc », doivent être l’occasion d’une lutte de tous les instants.

Après les grèves du 20 novembre et du 24 janvier, la grève du 15 février qui s’inscrit dans un calendrier national d’action incluant par zones la période des congés d’hiver, est une étape indispensable de cette lutte.

pour le SNES Paris
Thierry Ananou
pour le SNES CréteilPierre Claustre
pour le SNES Versailles
Marie-Damienne Odent

Afin d’organiser dans l’unité la grève du 15 février, les sections académiques du SNES ont contacté toutes les organisations syndicales d’Ile de france.
Un texte unitaire a été élaboré (cf sites internet)

Premiers signataires : SNES-FSU Paris Créteil Versailles ; SNUEP-FSU Paris, Créteil ; SGEN-Paris ; SUD Education Paris, Val d’Oise ; UNSEN-CGT Paris, Créteil, Versailles, SNICS-Paris


Documents joints

appel unitaire 15 février
snesversailles 5
rentree
rapport pochard