Quantcast

Retraités manifestation Jeudi 31 janvier

dimanche 27 janvier 2019
par  Snes S3 JJD

SNES INFOS RETRAITÉ.ES VERSAILLES

Tract 31 Janvier

Les organisations de retraité.es
CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP, LSR, UNRPA
appellent
à une journée nationale de mobilisation Jeudi 31 janvier 2019
Manifestation à Paris

14h30 place d’Italie en direction de Bercy (ministère des Finances)

Elles revendiquent
• l’annulation de la hausse de la CSG pour tous les retraités
• la revalorisation des pensions à la hauteur de l’inflation, 1,7% pour 2018 et 1,6% en 2019
• le retour à l’indexation sur les salaires
• le maintien de la pension de réversion selon les modes de calcul actuels

Le Président a été contraint de reculer sur la hausse de la CSG pour les retraité.es sous la poussée des mobilisations menées en 2017 et 2018 et sous celle du mouvement des « gilets jaunes » où les personnes retraitées sont nombreuses : 3 millions de retraité.es seront exempté.es de hausse de la CSG à compter du 1er janvier 2019, sans rattrapage pour 2018.

Mais E. Macron se trompe s’il croit avoir répondu à la colère des retraité.es. Il reste au moins autant de retraité.es encore assujettis à la hausse de la CSG de 25%. Le refus de considérer la retraite comme un droit lié à l’activité de salarié.e reste entier.

L’aumône insultante de 0,3% après une nouvelle année blanche en 2018 permet à l’Etat de réaliser une économie de 2,8 Mds en 2019. Mais le cap est maintenu sur la suppression de l’ISF et le Prélèvement Forfaitaire Unique (5Mds) pointés comme l’une des causes principales de la baisse des dons aux œuvres et associations. En matière de ruissellement, on fait mieux…

Les 40 Mds d’argent public versés en 2019 aux grandes entreprises grâce au CICE ne sont pas remis en cause alors que toutes les évaluations officielles ont fait la preuve de son faible effet sur l’emploi et les salaires etc.

« Rendez-nous notre pouvoir d’achat ! », « Rendez-nous le droit à la retraite lié au travail ! ».
C’est bien ce qu’il faut continuer à manifester dans la rue jeudi 31 janvier.

Martine Beaulu-Barlier