Maintien de la prime spéciale d’installation : le décret est paru

mardi 25 avril 2017
par Secteur emploi

Grâce aux interventions de la FSU, les barèmes pour la prime spéciale d’installation (et pour la PIM restauration) ont été réévalués. En effet, suite à PPCR, la revalorisation de nos grilles indiciaires aurait exclu les certifiés des ayants droit de cette prime.

Conformément à sa réponse au 1er février dernier, Mme la Ministre de la Fonction Publique a fait modifier le décret n° 89-259 du 24 avril 1989 instituant la prime spéciale d’installation (via le décret n° 2017-420 du 27 mars 2017). Le plafond indiciaire [1] passe de l’INM 349 à 383 au 01/01/2017, 388 au 01/01/2018 et 390 au 01/01/2019. Cela maintient donc les certifiés comme ayants droit, et exclut toujours les agrégés.

La FSU continue de renvendiquer une extention de la prime aux agrégés ainsi qu’à un plus grand nombre de territoires. Elle revendique aussi une revalorisation de l’indemnité de résidence dans toutes les zones où la vie est chère, ainsi qu’une véritable action sociale, en particulier en faveur du logement.


[1] indice net (INM) afférent au premier échelon du corps


Derniers articles publiés