Lycéens arrêtés pendant la manifestation : les sections académiques du SNES de Créteil et de Versailles s’opposent à toute sanction et condamnent les violences policières

mardi 5 avril 2016
par Snes S3 MBV

Mardi 5 avril en fin de matinée 130 lycéens et étudiants ont été arrêtés alors qu’ils se rendaient au rendez-vous de la manifestation à 13h30 à Bastille. Depuis plusieurs semaines les forces de l’ordre ont eu à l’égard de nos élèves des réactions disproportionnées qui ont provoqué une hausse sensible des tensions au cours des manifestations ou aux abords des établissements. Les sections académiques du SNES de Créteil et de Versailles s’inquiètent des conséquences de cette stratégie policière face à un mouvement social qui s’inscrit dans la durée. Elles condamnent les violences policières. Elles demandent fermement à ce qu’aucune sanction ne soit prise à l’encontre d’élèves qui exercent leur droit de réunion, d’expression et de manifestation dans le cadre de ce mouvement. Elles réaffirment la légitimité de la mobilisation des personnels, des élèves, de leurs parents face à un projet de loi qui entraînera des régressions sociales majeures pour tous et toutes.

Les sections académiques du SNES de Créteil et de Versailles soutiennent les établissements en lutte et appellent les personnels à manifester à leurs côtés et avec les lycéens samedi 9 avril à Paris, au départ de la Place de la République à 14h.


Derniers articles publiés