Quantcast

Jeudi 31 mars : tous ensemble en grève et dans la manifestation contre la loi travail

lundi 28 mars 2016
par  Snes S3 MBV

Depuis plusieurs semaines, la mobilisation contre la Loi Travail prend de l’ampleur : pétition massivement signée sur Internet, manifestation des jeunes et des salariés le 9 mars, nouvelles manifestations lycéennes et étudiantes les 17 et 24 mars mettant en lumière une prise de conscience croissante chez les jeunes, sondages montrant un rejet majoritaire de ce projet de loi.

Personne ne s’y trompe, ce projet organise bien un recul généralisée des protections collectives et programme, pour la jeunesse, une entrée dans la vie active placée sous le signe de la précarité généralisée. Les fonctionnaires sont tout aussi concernés par ce texte : l’histoire récente a montré que la Fonction Publique était souvent la cible des attaques libérales une fois le secteur privé touché (réformes de retraites par exemple). De plus, les personnels d’enseignement et d’éducation ont une responsabilité particulière : en charge de la construction de l’avenir de la jeunesse, il est aussi de notre responsabilité de défendre un meilleur avenir pour nos élèves.

Une très large intersyndicale (FSU, CGT, Solidaires, FO, UNEF, UNL) appelle donc à la grève et à la manifestation le jeudi 31 mars. Cette journée s’annonce décisive dans la lutte pour obtenir le retrait de ce texte, après plusieurs journées qui ont montré une montée en puissance de la contestation. Elle doit permettre d’unir les salariés et les jeunes pour exprimer un refus majoritaire de cette loi régressive. C’est donc par une participation de tous, notamment des fonctionnaires, que cette journée d’action permettra d’obtenir le retrait de ce projet de loi.

La visibilité de nos revendications dans les cortèges permettra aussi de faire la lumière sur les réformes dans l’Education Nationale. A l’image de la réforme du collège, les mesures imposées par le gouvernement relèvent de la même logique que celle qui préside à la loi Travail : renversement de la hiérarchie des normes en renvoyant au local l’organisation des enseignements, augmentation des inégalités entre les élèves et les établissements qui voit ainsi leur avenir et leurs chances de réussite fragilisées, mépris envers les personnels avec des passages en force inacceptables.

Gagner la bataille contre la loi Travail sera un premier succès dans la lutte pour obtenir une réorientation des politiques économiques et sociales en faveur de plus de justice et d’égalité.

Pour un renforcement des droits des salariés, pour une reconnaissance de notre travail et de notre professionnalité, tous en grève le jeudi 31 mars !

Outils pour mobiliser

Manifestation de Place d’Italie à Nation, départ à 13h30


Documents joints

PDF - 22.3 ko