Assemblée générale des retraité(e)s du 20 novembre

mardi 20 octobre 2015
par Snes S3 JJD

 Assemblée générale des Retraité(e)s de l’académie de Versailles Vendredi 20 novembre 2015 de 14h à 16h30

suivie d’un pot amical Plan d'accès
 - JPEG - 158.3 ko Section académique de Versailles, 3 rue Guy de Gouyon du Verger, ARCUEIL (RER B Arcueil-Cachan) Avec la participation de Marylène CAHOUET Secrétaire Nationale du SNES chargée des retraité(e)s Membre de la Section Fédérale des Retraité(e)s Nationale (SFRN) FSU

PDF - 77.8 ko
La circulaire complète

 Éditorial

Agressions verbales répétées du libéral E. Macron contre des conquêtes sociales comme la Fonction Publique, M. Valls traitant de « voyous » des manifestants angoissés et exaspérés par les suppressions d’emplois programmées malgré les efforts déjà faits, ces mêmes manifestants considérés comme de dangereux criminels, arrêtés à leur domicile à 6h du matin avec perquisition du domicile : notre indignation n’a pas de répit et il y a de quoi s’interroger sur les objectifs visés.

Que penser aussi du refus de la ministre de l’Éducation Nationale de renouer le dialogue pour travailler à un autre projet de réforme du collège quand le sien est rejeté massivement par la profession et rencontre une désapprobation croissante dans l’opinion publique ? Après la grande manifestation du 10 octobre, si aucun signe positif ne vient du gouvernement, l’intersyndicale se réunira le 3 novembre pour examiner la poursuite de l’action.

Pour ce qui concerne les retraité(e)s du second degré, la situation serait-elle moins tendue ? Et pourtant ! Ce que nous perdons en pouvoir d’achat – fiscalité, dépenses contraintes, renchérissement des contrats mutualistes(MGEN)… - en services publics, en protection par la Sécurité sociale pèse lourd et sera plus difficile à reconquérir.

Près de 93 000 cartes pétitions ont été déposées à l’Elysée le 1er octobre par l’intersyndicale des 9 organisations, sans compter celles qui ont été envoyées directement à F. Hollande.

Plus de la moitié des retraité(e)s de Versailles a participé à cette action, ce qui est très positif.

Peut-être y a-t-il toutefois des interrogations sur les revendications formulées, sur la modalité d’action adoptée ? Après avoir été reçue par le conseiller social de l’Elysée qui n’a ouvert aucune perspective d’amélioration, l’intersyndicale vient de décider de poursuivre la mobilisation par une journée d’action le 24 novembre.

Lenteur, insuffisances et financement de la loi sur « le vieillissement », projections inquiétantes faites par le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) sur la baisse du niveau de vie des pensions sont autant de signaux préoccupants envoyés aux retraité(e)s et aux actifs sur la conception de la solidarité nationale et sur l’avenir des retraites.

Y a-t-il lieu aussi de s’interroger sur l’articulation entre nos actions et celles menées par les actifs au sein du SNES, de la FSU et même à un niveau plus large ? Quelles préoccupations, ou revendications, ne vous semblent pas prises en compte, ou pas suffisamment, par le SNES et la SFRN FSU ? Peut-être souhaitez-vous aussi clarifier le rôle du SNES au sein de la FGR-FP ?

Ces questions ne sont évidemment ni impératives ni exhaustives ! L’invitation d’une responsable nationale a pour but de permettre d’échanger et d’être écouté(e)s en direct.

Le collectif académique des retraité(e)s


Derniers articles publiés