Compte rendu de la CAPA d’accès au grade d’agrégé par liste d’aptitude du 23 mars 2015

vendredi 3 avril 2015
par Snes S3 MC

 Accès au grade d’agrégé par liste d’aptitude CAPA du 23 mars 2015

C’est une promotion qui est examinée sans barème. Chaque année, des collègues proposés une année antérieure sont évincés sans raison apparente de la liste initiale (il y en avait 3 cette année), ou déclassés sans justification. Chaque année, bien des candidats voient leurs avis dégradés sans plus d’explication. Cependant, le SNALC n’a fait aucune déclaration. Quant au SGEN, il a indiqué, sans ambages, n’être pas attaché à la continuité du classement, ce qui revient à laisser les mains libres aux corps d’inspection et à cautionner, voire encourager l’arbitraire. A l’inverse, le SNES (dont vous pouvez lire la déclaration ci-dessous) a défendu avec opiniâtreté la réinscription des candidats du 2nd degré proposés en 2013-2014 et l’a obtenue pour la plupart d’entre eux , a signalé les inégalités dues aux nombreux retards d’inspection, a fait rétablir de nombreux avis IPR ou CE dégradés. Il a souligné les multiples contradictions apparaissant à l’analyse des dossiers : l’admissibilité à l’agrégation justement valorisée en philosophie est superbement ignorée en SES ; en mathématiques, il n’est même plus question d’éventuelle admissibilité puisque les actions de formation auxquelles participent les candidats retenus, les services rendus à la discipline « ne leur laissent pas le temps de préparer le concours » (sic) - même si le CV comporte une rubrique « Concours présentés »- quand d’autres subissent une dégradation de l’avis CE parce qu’ils sont en congé formation pour préparer... l’agrégation. Et un professeur dont l’excellence du travail avec ses élèves est reconnue n’a aucune chance s’il ne corrige pas les Olympiades. Par ses interventions et les candidatures qu’il a soutenues, le SNES a défendu sa conception de la liste d’aptitude comme débouché de carrière pour les certifiés, la prise en compte d’autres critères, objectifs transparents et quantifiables, à combiner dans un barème (biadmissibilité, admissibilité, diplômes universitaires, valeur professionnelle...) et l’augmentation du contingent.

Enfin, nous avons signalé les nombreux dysfonctionnements de I-prof, en demandant que le ministère y remédie dès l’an prochain et dénoncé l’extrême brièveté des délais de consultation des avis. Le rectorat s’est engagé sur ce point à informer à l’avenir chaque candidat de la possibilité de consulter les avis le concernant.

 Il y a eu 79 propositions. Elles seront transmises au ministère pour la CAPN qui se tiendra du 27 au 29 mai selon les disciplines.


Derniers articles publiés