BAC 2012 : compte-rendu de l’audience avec le SIEC du 7 juin 2012

jeudi 14 juin 2012
par  Snes S3 MBV

Le Directeur du SIEC a reçu à leur demande les 3 sections académiques du SNES Paris, Créteil, Versailles le 7 juin.
L’ordre du jour a porté sur l’organisation des examens session 2012 (bac, BTS) et l’organisation du DNB (Les convocations et l’organisation des épreuves restent pour la session 2012 de la responsabilité des directions académiques (IA).

  1) Courrier des 3 Recteurs Paris Créteil Versailles du 29 mars 2012

En préalable, nous avons souhaité intervenir sur ce courrier.

Le Directeur du SIEC est revenu sur la genèse et les raisons de ce courrier :

  • Courrier écrit par lui-même en concertation avec les Recteurs mais aussi les Corps d’inspection et les chefs d’établissement.
  • Nécessité de rappeler les obligations réglementaires en matière d‘examens car elles seraient mal ou pas connues d’une partie non négligeable du corps enseignant. Important que tout le monde soit au « même niveau d’information ».
  • A rappelé les problèmes de correction de l’an dernier et la campagne médiatique sur le sujet : taux d’absentéisme important (en particulier en Philosophie titre de Libération : « 3000 copies orphelines » / a d’abord parlé de 25% d’absentéisme puis de 15% pour descendre à 12% en mentionnant les professeurs qui « sous couvert d’arrêt maladie partent en vacances plus tôt que les autres », ce qui entraîne une surcharge de copies pour ceux qui restent…
  • Dans ces conditions, il a fallu faire appel en catastrophe aux professeurs enseignant en CPGE qui « pour certains ont considéré que ces convocations ne les concernaient pas ».
    Pour la session 2012, il a donc fallu anticiper d’où ce courrier.


Nous avons dénoncé :

  • la méthode d’élaboration et en particulier la consultation des chefs d’établissement qui peuvent constater quotidiennement l’implication sans faille des collègues et ce, en dépit de conditions de convocation et de correction extrêmement difficiles.
  • le contenu menaçant et comminatoire de cette lettre (prélèvement sur salaire), à laquelle les 3 sections académiques ont répondu par un courrier commun aux Recteurs (voir sur notre site : « Pourquoi les 3 Recteurs de la région parisienne jouent aux Pères Fouettard ? »).

Nous avons insisté sur le fait que les Recteurs passent sous silence les véritables raisons des difficultés d’organisation des corrections de bac (suppressions massives de postes, réforme du lycée qui a imposé une épreuve anticipée en HG concomitamment avec celle de Tle) et qu’ils préfèrent culpabiliser les collègues.
En outre, cette lettre est parvenue au moment où le texte sur les rémunérations d’examen avait été abrogé et sans qu’un texte de remplacement soit publié.
Le Directeur du SIEC reconnaît que « cela lui a traversé l’esprit » mais « qu’il a fait confiance au Ministère pour combler le vide rapidement » !

  2) Convocations, calendrier des corrections, nombre de copies par examinateur

a) convocations Bac :

Pour le SIEC :

  • Les stagiaires n’ont été pas à être convoqués (pour le DNB non plus). Nous avons soumis toutes les situations qui nous sont remontées (et continuons de le faire).
  • Les enseignants en service partagé (lycée/ collège) ont été convoqués pour ceux dont la quotité de service la plus élevée est en lycée.
  • Les enseignants exerçant uniquement en collège n’ont pas été convoqués.
  • Il n’y aura pas de double convocation Bac/ DNB.
  • Les contractuels ont été convoqués (Précision à notre demande : prolongement de la durée du contrat en juillet pour ceux qui seront concernés par le bac)

D’ores et déjà des tensions : notamment en HG et Philo. Appel sera fait aux professeurs de CPGE dont le vivier équivaut à un peu plus d’une centaine d’enseignants.
En cas de problème :

  • Alerter le SIEC (voir procédure sur notre site)
  • Adresser un double de votre contestation à la section académique qui interviendra auprès du SIEC.

b) nombre de copies et délais de correction

Il nous a été rappelé que le nombre prévisionnel de copies n’est pas opposable. Ils restent similaires à ceux de l’an dernier et inacceptables (par ex : en Philo 140 copies en S et ES….).

Consignes :

  • En cas d’examinateur absent lors de la remise des copies : faire appeler le SIEC par le chef de centre pour vérifier si un remplaçant est disponible.
  • Agir collectivement et éviter de vous placer en situation de service non fait : alerter immédiatement la section académique du SNES.

 3) Expérimentation de saisie des notes en Anglais et en Philo

Le Directeur du SIEC précise que cette expérimentation se fait à sa demande pour des raisons de stricte économie (allègement de la charge administrative pour les personnels jusque là concernés ce qui évitera des erreurs regrettables de saisie (cf. en 2009 EAF), économie de déplacement pour les correcteurs…)
Les Corps d’Inspection des disciplines concernées ont donné leur accord, en soulignant « qu’un certain nombre d’enseignants y sont favorables » !
Une note d’explication a été envoyée aux enseignants ainsi qu’un courrier du SIEC en direction des Chefs d’établissement pour expliquer la démarche, un guide pratique sera fourni…

Pour le Directeur du SIEC il ne devrait y avoir aucun problème :

  • manipulation simple
  • tous les enseignants ont en principe un équipement informatique
  • accès depuis n’importe quel type d’ordinateur (Mac compris)
  • le login et le mot de passe seront communiqués lors remise des copies (sur un même bordereau !)
  • en cas de difficulté, une cellule d’assistance téléphonique sera mise en place pour aider les collègues.

Les positions et interventions du SNES :

  • Opposition ferme à cette expérimentation qui se met en place sans concertation réelle de l’ensemble des collègues concernés, tant de l’Administration que des Corps d’Inspection.
  • Transfert, pour des raisons budgétaires, de taches administratives sur les collègues déjà soumis à une charge de correction insupportable. On rajoute ainsi un stress, notamment en Philo, discipline très sensible.
  • Doute sur l’efficacité technique du dispositif (cf. élections professionnelles où les collègues ont eu le plus grand mal (voire l’impossibilité) à se connecter pour voter).
  • Sécurisation : inadmissible que le login et le mot de passe soient sur le même document (aux élections professionnelles il y a eu 2 procédures de récupération distinctes)
  • Indemnité prévue pour la saisie des notes ? puisqu’il existe une enveloppe budgétaire pour les tâches de secrétariat.

Réponses du SIEC :

  • Le dispositif est lancé / ne reviendra pas dessus
  • Pas d’indemnité
  • Il y aura un jour de délai entre la date de fin de la saisie des notes et la tenue des jurys afin de permettre le collationnement des résultats.

A notre demande, le SIEC s’engage à faire un bilan de cette expérimentation à la rentrée 2012.

Consignes aux collègues des disciplines concernées :
- Conserver login et mot de passe de façon scrupuleuse/ Ne les communiquer à personne

  • Faire une copie d’écran de la saisie une fois effectuée.

En cas de difficulté persistante et si la cellule d’assistance téléphonique n’est pas en mesure de remédier aux problèmes, alerter le SIEC (copie à la section académique du SNES).

Le SIEC a également renouvelé sa volonté de faire en sorte que le paiement des indemnités de bac session juin 2012 soit effectué en direction des collègues au 31 décembre de l’année civile en cours.
Quant aux frais de déplacement : pas de modification sur la procédure.

 4) Sur les BTS

  • Suite aux problèmes de l’an dernier notamment dans le centre de Villepinte, de nouvelles règles de fonctionnement ont été mises en place. Les épreuves 2012 se sont déroulées sans incident.
  • Pour les collègues qui ont des convocations multiples (bac/ BTS), même procédure de contestation que l’an dernier (courrier au SIEC par voie hiérarchique pour demander à être dispensé d’une des convocations). Adresser un double à la section académique.

Enfin, nous avons insisté pour que les épreuves des examens qui se déroulent dans les établissements privés sous contrat respectent strictement le principe de laïcité. Le Directeur du SIEC a affirmé être vigilant sur cet aspect. Nous faire remonter tout problème.

Pour la section académique de Versailles : Marie-Pierre Carlotti, Marie Chardonnet et Marie-Damienne Odent


Documents joints

PDF - 37.4 ko