Quantcast

Rentrée 2012 « impossible » : nouvelle hécatombe de postes (-557) ; agir pour obtenir un collectif budgétaire

jeudi 5 avril 2012
par  Snes S3 MBV

L’austérité budgétaire se manifeste dans toute sa rigueur dans l’académie de Versailles. Les 495 emplois supprimés et l’inflation des heures supplémentaires débouchent sur 557 suppressions de postes à l’issue des comités techniques de créations/suppressions de postes qui se sont tenus dans l’académie du 21 mars au 30 mars.

Les lycées professionnels et les lycées généraux et technologiques sont les premiers touchés avec respectivement 236 et 222 postes supprimés. Cela confirme toute la nocivité des réformes des lycées, de la voie technologique et de la voie professionnelle que n ’a cessé de combattre le SNES ; celles-ci ont été conçues dans le but de démembrer les lycées et appliquer à l’Education nationale le dogme de la RGPP.

Les collèges, pourtant affichés comme protégés cette année par le Recteur, payent également un lourd tribut : - 118 postes en raison de l’explosion des heures supplémentaires.

Afin d’appliquer cette cure d’austérité qui sacrifie le service public d’Education, l’Administration, à tous les échelons, a muselé les instances élues (CA, CTSD...).

Le Recteur et ses directeurs des services académiques (ex- inspecteurs d’académie) ont voulu verrouiller les comités techniques de créations/suppressions de postes par le refus de faire la transparence sur les besoins dans les établissements (par discipline, répartition des heures postes et des heures supplémentaires...) et par le refus de soumettre au vote des élus des personnels les créations/suppressions de postes celles-ci au vote des élus des personnels, ce qui, en cas de vote unanime de ceux-ci, aurait obligé l’Administration à présenter une seconde délibération.

Cette mise en mal des prérogatives des CTSD a conduit les syndicats nationaux de la FSU (SNES, SNEP, SNUEP) à organiser le boycott des Comités techniques lors de leur première convocation pour dénoncer la gestion autoritaire et discrétionnaire du Recteur des établissements et des personnels. Lors de leur seconde convocation, grâce aux liens avec les sections d’établissement et à leur pugnacité, les représentants du SNES, du SNEP et du SNUEP, ont pu obtenir le maintien ou la création de plus de 60 postes.

Vous trouverez ci-dessous les comptes rendus des comités techniques départementaux :

CR CTSD Yvelines CR CTSD Essonne CR CTSD Hauts de Seine CR CTSD Val d’Oise

Dans la période qui vient le SNES continuera avec les personnels dans les établissements à exiger que la rentrée se fasse sur d’autres bases. dans l’intérêt des élèves et du Service public d’Education. Il appelle à amplifier et poursuivre l’action dès maintenant et durant tout le mois de mai (actions locales, refus collectif des heures supplémentaires...).