Val d’Oise : compte rendu du CTSD créations/suppressions de postes (- 162 postes)

lundi 2 avril 2012
par Snes S3 MBV

Le CTSD du Val d’Oise était convoqué le mercredi 21 mars à 9h afin d’examiner les créations/suppressions de postes pour la rentrée 2012. Le SNES-FSU a boycotté la séance suivi par la CGT’Educ Action et le SE-UNSA (le SGEN-CFDT et FO ayant siégé) pour protester contre la baisse, pour la 5e année consécutive, des moyens attribués à nos établissements, le refus par l’Administration de procéder au vote des créations/suppressions de postes. Le quorum n’a pas été réuni et l’instance a été reconvoquée l’après-midi même.

Pour le Val d’Oise, la rentrée s’annonce particulièrement difficile : en lycée, 171 postes seront supprimés pour 41 créations en raison notamment de la réforme des STI2D et des STG-ST2S ; en collège, 63 postes seront supprimés pour 31 créations, soit au total 234 suppressions de postes et 72 créations pour notre département.  Les élus de la FSU sont intervenus à de très nombreuses reprises pour signaler les nombreux dysfonctionnements des conseils d’administration (CA non convoqués ou non consultés sur les créations/suppressions de postes…).

Concernant les postes réservés aux stagiaires, malgré nos demandes, nous n’avons pas eu d’informations sur leur implantation, les réponses devant être apportées lors d’un groupe de travail académique.

Nos interventions ont également porté sur les lettres classiques puisque, dans plusieurs collèges, des chaires de lettres classiques sont supprimées sous prétexte que les enseignants de lettres modernes seraient capables d’enseigner le latin au risque de voir supprimer cet enseignement. Nous sommes intervenus également sur l’ensemble des BMP d’une quotité supérieure ou égale à 18h afin que ces BMP soient transformés en poste. Malheureusement, de nombreux BMP sont créés en raison de services à temps partiel ce qui fait que les postes ne sont pas pérennes et que l’Administration refuse de créer le poste. Nous avons pu obtenir la transformation de BMP 18h en postes de titulaire et d’autres transformations sont à l’étude.


Derniers articles publiés