85% de grévistes le 6 janvier au Collège Maréchal Leclerc de Puteaux

jeudi 6 janvier 2011
par Snes S2 Hauts de Seine

COMMUNIQUÉ DES GRÉVISTES : Le collège Maréchal Leclerc de Puteaux, Hauts-de-Seine, est en grève aujourd’hui, jeudi 6 janvier 2011. Trente cinq des quarante et un professeurs ayant cours ce jour ont décidé de suivre le mouvement.

La principale revendication concerne l’encadrement des élèves, dérisoire pour un collège de près de 800 élèves : c’est le troisième collège le plus important en effectif du département.

JPEG - 640.9 ko >

Le collège fonctionne avec 4 postes et demi de surveillants (assistants d’éducation). On compte un surveillant pour 177 élèves. Or, le temps complet d’un surveillant ne correspond pas à la totalité d’une journée de cours (7h55-17h30). Les surveillants ne sont donc pas présents en même temps sur l’ensemble du temps scolaire. De plus, l’un d’entre eux est en arrêt maladie depuis début novembre et n’est pas remplacé.

Aujourd’hui, l’établissement dispose de trois médiateurs de la réussite scolaire, responsables de la gestion des absences des élèves. Ceux-ci ont des contrats qui prendront fin successivement en février et avril 2011 et ne seront pas renouvelés.

En raison du manque d’encadrement actuel, les incidents deviennent plus fréquents et s’aggravent. Ainsi, certains élèves sortent-ils régulièrement du collège sans autorisation, tandis que d’autres, extérieurs au collège, peuvent-ils entrer en toute impunité. Par ailleurs, fait notable et nouveau, les toilettes des garçons ont récemment été saccagées : elles sont aujourd’hui réparées au prix de 1500euros de travaux. Le manque d’adultes présents permet ce genre de dégradation. L’état des locaux est d’autant plus préoccupant que 4 agents d’entretien sont absents sans être remplacés.

L’ Inspection Académique a fait le constat de ces dysfonctionnements en 2003 : aucun moyen supplémentaire n’a pourtant été accordé. Depuis, des courriers ont été envoyés , des entretiens ont eu lieu avec l’Inspection Académique : aucun moyen supplémentaire n’a été accordé. La situation est très alarmante, car chaque année l’Inspection Académique prévoit des effectifs sous-évalués et alloue le personnel (enseignants, surveillants, agents, CPE …) en fonction de ces prévisions régulièrement erronées. A la rentrée 2010, le collège a accueilli 30 élèves de plus que prévu sans qu’aucun moyen supplémentaire n’ait été accordé.

Face à cette situation qui inquiète les parents, une pétition a recueilli près de 500 signatures. Celle-ci sera portée par une délégation de professeurs et de parents d’élèves (PEEP et FCPE) à l’Inspection Académique, avec l’espoir que ce rendez-vous aura enfin des effets concrets.


Derniers articles publiés